1 décembre 2020

Étude de cas

Elaboration du Second Plan d'Action National pour l'Intégration

La stabilité politique et le niveau de vie relativement élevé du Costa Rica, ainsi que sa forte économie, ont fait du pays une destination attrayante pour les migrants. Les populations migrantes représentent 9% de la population totale, ce qui en fait l'un des pourcentages les plus élevés de la région de l'Amérique latine et des Caraïbes. Les Nicaraguayens constituent le groupe d'immigrants le plus important (77,3% de la population totale née à l'étranger), suivis par les citoyens de Colombie, des États-Unis, du Panama et du Salvador.

Avec le soutien ciblé de MIEUX, la Direction Générale des Migrations (en espagnol, Dirección General de Migración y Extranjería) a élaboré le premier Plan national d'intégration (PNI) pour la période 2013-2017. L'évaluation du PNI a mis en évidence deux défis principaux au cours du processus d'élaboration et de la mise en œuvre : la cohérence des politiques n'a pas pu être assurée à toutes les étapes du cycle d'élaboration des politiques et le processus et les mesures d'intégration auraient dû impliquer d'autres parties prenantes. Sur la base des leçons tirées de ces défis, le gouvernement costaricien a cherché à remédier à ces défauts initiaux du premier PNM et a demandé l'assistance de MIEUX pour l'aider à formuler le deuxième Plan National d'Intégration.

Pour en savoir plus sur cette action, téléchargez et/ou visualisez l'étude de cas !

Télécharger

en fr es

Aperçu

en fr es