Actions MIEUX+ en cours et terminées

En raison des effets importants de la pandémie de COVID-19 sur la gestion des migrations, nos partenaires extra-européens ont demandé le soutien de MIEUX+ sur un large éventail de sujets, dont la migration et la santé, la migration de travail, la migration induite par l'environnement et encore.

Sujets en vogue : migration de travail et migration et santé

En Asie centrale, les populations qui migrent pour travailler représentent une part importante de la population. En général, le couloir de migration entre la Russie et l'Asie centrale est relativement stable et trouve son origine principalement dans l'instabilité de la situation politique et économique dans la région des pays concernés. L'intégration des populations migrantes dans les sociétés d'accueil est essentielle pour maximiser les avantages de la migration internationale, tant pour les pays d'origine que pour les pays de destination. Elle pose également quelques défis aux réfugiés, aux demandeurs d'asile et aux personnes migrantes qui peuvent, par exemple, être confrontés à un accès limité aux soins de santé ou à l'aide sociale.

Comme MIEUX+ est axée sur la demande, l'initiative a reçu des demandes sur la migration et l'intégration des travailleurs de diverses régions du monde. Dans le voisinage de l'UE, par exemple, l'Action Ukraine II sera officiellement lancée début octobre avec la première mission de MIEUX+ sur place depuis le début de la pandémie. L'équipe MIEUX+, les partenaires et les experts se réuniront en personne pour discuter et évaluer les capacités et la formation des partenaires en termes de stratégies et de mesures d'intégration des réfugiés et des personnes bénéficiant d'une protection subsidiaire.

Suite aux événements de sensibilisation du début de l'année, MIEUX+ a reçu des demandes et un intérêt de la part de partenaires d'Asie centrale, principalement sur le thème de la migration de travail. Par exemple, les autorités kirghizes ont demandé le soutien de l'initiative conjointe UE-ICMPD pour renforcer leurs capacités à gérer la migration externe de la main-d'œuvre et à protéger les droits des travailleurs migrants. Au Tadjikistan, les parties prenantes conjointes des gouvernements et des organisations de la société civile aimeraient collaborer avec MIEUX+ sur la coordination avec les agences de recrutement privées afin de garantir un recrutement éthique des travailleurs migrants.  

De l'autre côté de l'océan Atlantique, les partenaires du Costa Rica ont renouvelé leur collaboration avec MIEUX+ pour les aider à élaborer un protocole visant à faciliter l'assistance aux demandeurs d'asile et aux migrants entrant ou transitant dans le pays, notamment en période de crise. Jusqu'à présent, l'action s'est avérée très fructueuse pour nos partenaires, puisque plusieurs sessions d'échange de pratiques ont été organisées au cours desquelles des experts des États membres de l'UE et de la région ont partagé leurs connaissances et leur expérience sur le sujet.

Plus en rapport avec les effets économiques de la COVID-19 sur la migration, en Afrique de l'Est et Centrale, l'un des marchés communs de la région (COMESA) travaille avec l'équipe et les experts MIEUX+ depuis 2020 pour faciliter la mise en œuvre de leurs lignes directrices COVID-19 sur la mobilité humaine ainsi que le commerce économique à travers les États membres du COMESA. Un événement régional aura lieu en octobre, les 19 et 20, et restez à l'écoute pour en savoir plus.

Rôle des communications dans la gestion des migrations

Avec les récents développements mondiaux, les communications ont été un processus clé pour MIEUX+ et pour ses institutions partenaires. Pour notre Action en cours au Brésil, le bureau des défenseurs publics (DPU) travaille avec des experts MIEUX+ sur la production de vidéos pour informer les demandeurs d'asile sur le processus d'entretien ainsi que sur leurs devoirs et obligations. Ces nouveaux produits audiovisuels seront partagés sur les chaînes du DPU et partagés avec les personnes en cours de procédure de demande d'asile au Brésil.

Similaire à ce projet mais en Asie centrale, MIEUX+ travaillera avec le Commissaire aux droits de l'homme du Kazakhstan et l'ONG "Rodnik" (Centre de réhabilitation sociale et psychologique) sur une campagne d'information visant à informer les familles de migrants avec leurs enfants de leurs droits et des possibilités d'intégration.


Echanges de connaissances et de pratiques achevés en Amérique latine et dans les Caraïbes

De l'autre côté de l'océan Atlantique, deux actions ont été menées à bien au cours des derniers mois. En République dominicaine, les partenaires de l'Institut national des migrations (INM) ont échangé des connaissances et des expériences sur la gestion des frontières par le biais d'une série de webinaires. Des experts de l'UE (Autriche, Espagne et ICMPD) ont partagé leurs pratiques avec plus de 100 fonctionnaires de la République Dominicaine sur la façon dont ils gèrent la migration et la gestion des frontières.

Plus récemment, MIEUX+ a organisé, en collaboration avec l'UE, des organisations internationales et de la société civile, des tables rondes dans le cadre de la plateforme d'appui MIRPS. L'échange, axé sur la protection des réfugiés, l'accueil et les questions de procédure dans le contexte des mouvements à grande échelle, a été présenté par des partenaires et des experts de l'UE et d'Amérique latine et a rassemblé plus de 80 participants, représentant un large éventail de parties prenantes et de pays.

Prochaines étapes : actions à venir et soutien aux experts MIEUX+.

Récemment, MIEUX+ a reçu de nouvelles demandes pour des projets axés sur la demande mais aussi pour des projets holistiques et régionaux : les deux principales nouveautés de la nouvelle phase de MIEUX+. L'équipe travaille également sur un nouvel outil "Travailler efficacement à travers les cultures" pour les experts, en complément des modules existants de la Boîte à outils digitale. Plus d'informations à suivre prochainement !

Rassembler les voix régionales en Amérique du Sud

Le premier projet régional en préparation se déroule dans la région du Gran Chaco, la deuxième plus grande forêt d'Amérique du Sud, après la forêt amazonienne. Neuf millions de personnes vivent dans cette région qui traverse différents pays : Argentine, Bolivie, Paraguay et Brésil. Pour ce projet régional, tous ces pays seront impliqués, à l'exception du Brésil. Devenue l'action comptant le plus grand nombre de partenaires depuis le début de MIEUX, elle réunira 10 partenaires issus de gouvernements locaux et nationaux, d'organisations de la société civile (réseaux et associations), d'organisations régionales et d'instituts universitaires. En s'appuyant sur l'Action précédente Equateur II, ils travailleront sur une politique et des outils de gestion pour mieux coordonner les migrations environnementales avec l'équipe et les experts MIEUX+.

Renforcer les capacités internes pour améliorer la gestion des migrations au Cameroun

La crise migratoire est devenue un défi partagé par plusieurs régions et pays du monde. En Afrique de l'Ouest par exemple, des milliers de rapatriés camerounais sont de retour dans le pays après avoir tenté de traverser la Méditerranée. Le pays n'ayant pas encore adopté de politique migratoire nationale, les questions de migration et de mobilité internationales sont soulevées par les acteurs nationaux, ce qui peut entraîner des problèmes de coordination entre eux. Pour trouver des solutions communes à ces questions, le Ministère des Relations Extérieures du Cameroun travaillera avec l'équipe MIEUX+ et les experts pour renforcer leurs capacités internes sur la façon d'améliorer la gestion des migrations.

D'autres actions sont en cours de préparation. Bientôt, l'équipe MIEUX+ donnera le coup d'envoi de certaines d'entre elles, en personne ou virtuellement, et nous partagerons plus d'informations sur leurs résultats ici et sur nos canaux de médias sociaux. Suivez-nous pour obtenir des mises à jour régulières !

Voulez-vous en savoir plus, vous impliquer ou soumettre une demande ?

Comme vous pouvez l'imaginer, l'équipe MIEUX+ est très occupée par la mise en œuvre des actions en cours et futures. Elle accueille aussi volontiers les demandes de partenaires qui souhaitent travailler sur des projets holistiques ou régionaux axés sur la demande, sur tout sujet lié à la migration.

L'essence de l'initiative reposant sur l'expertise de l'UE, nous invitons également les fonctionnaires des administrations publiques européennes à s'inscrire sur la liste d'experts ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour en savoir plus sur les possibilités de collaboration.

Restez à l'écoute pour plus d'informations sur ces Actions et celles à venir !