Migration irrégulière/Trafic d'êtres humains Migration irrégulière/Trafic d'êtres humains
Complété Complété
Domaine d’intervention spécifique: Retour et réadmission
Durée: août 2016 - juin 2019
Experts impliqués: Belgique, France, Mali


Description
Les émigrés togolais sont estimés entre 1,5 et 2 millions. Ils vivent principalement dans les pays voisins (Bénin, Burkina Faso et Ghana), ainsi que dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest et d'Europe. Il y a un nombre important de migrants togolais de retour au pays et l'instabilité politique récente dans les pays d'accueil, comme la Côte d'Ivoire et la Libye, a poussé des milliers de migrants à rentrer au Togo.

Afin de renforcer la capacité opérationnelle du gouvernement togolais à gérer le retour, la réadmission et la réintégration de ses citoyens, en 2016 le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et de l'Intégration africaine a demandé l'appui technique de MIEUX.

Les activités de renforcement des capacités visaient à améliorer la compréhension et les connaissances des autorités publiques togolaises compétentes en matière de retour, de réadmission et de réintégration des migrants. Les experts de MIEUX ont également apporté leur soutien au processus de rédaction de procédures opérationnelles standard (POS) dont le but était d'améliorer la capacité des autorités publiques togolaises à mettre en œuvre les engagements de réadmission en temps voulu et à fournir une assistance à la réintégration. Enfin, le projet a également permis de faciliter la coopération et la coordination au sein du Togo ainsi qu'avec les EM de l'UE.