Avec des experts de Bulgarie, du Danemark et d'Estonie, l'équipe MIEUX+ a entrepris la composante sur place de l'évaluation des capacités et des besoins de formation dans le cadre de la deuxième action MIEUX à Maurice. Ce projet se concentrera sur le renforcement des capacités des fonctionnaires gouvernementaux travaillant sur la lutte contre la traite des êtres humains, par le développement de procédures opérationnelles standard (SOP) visant à améliorer l'identification, le renvoi, l'enquête et la poursuite des cas de traite.

Située au large de la côte sud-est de l'Afrique, la République de Maurice a une économie dynamique et se définit comme un pays de migrants. Elle est à la fois un pays "émetteur" et "récepteur" avec près de 15% d'émigrants. Cependant, au cours des dernières décennies, la tendance migratoire a légèrement changé et l'immigration a augmenté, passant de 3 600personnes migrantes en 1990 à près de 30 000 en 2019.

Malgré la stabilité politique et économique, Maurice est confronté à des défis dans la gestion de la migration, notamment la migration irrégulière et la traite des êtres humains. Ces dernières années, les trafiquants d'êtres humains ont exploité des victimes nationales et étrangères dans le pays. Avec la récession économique provoquée par la pandémie de COVID-19, la hausse du chômage a touché les travailleurs migrants à faible revenu et leurs familles et, par conséquent, les a exposés à un risque accru d'exploitation et de traite.

C'est dans ce contexte que le Bureau du Premier Ministre (PMO) de l'Ile Maurice a demandé le soutien de MIEUX+ pour renforcer les capacités de ses autorités nationales dans le domaine de l'identification, de l'orientation, de l'enquête et de la poursuite des cas de traite.

Évaluer les capacités et les besoins de formation par la coopération et les partenariats

L'Action a débuté par une mission sur place à Port Louis où l'équipe et les experts MIEUX+ ont rencontré les autorités partenaires et d'autres acteurs pertinents pour comprendre le paysage national de la traite des êtres humains.

Par exemple, les discussions avec les représentants du Bureau du Premier Ministre qui ont chaleureusement accueilli l'équipe MIEUX+ à Maurice, ont une fois de plus souligné l'engagement du PMO à intensifier les efforts de lutte contre la traite des personnes et à combler les lacunes mises en évidence par le rapport TIP 2021, qui a placé Maurice en niveau 2 pour la 6ème année consécutive. L'équipe MIEUX+ a profité de l'occasion pour réaffirmer la valeur du programme pour aider le pays dans cette entreprise et pour discuter des attentes des différentes consultations au cours de cette semaine, ainsi que pour confirmer les objectifs généraux de l'activité et de l'action.

Les discussions avec la police mauricienne ont mis en lumière les difficultés de la coopération internationale sur les cas transnationaux de trafic d'êtres humains, et plus particulièrement sur la collecte de preuves dans ces cas, afin d'être en mesure de prouver le trafic au-delà de tout doute raisonnable. Il en résulte souvent des enquêtes de longue haleine qui, à leur tour, s'accompagnent de toute une série de nouveaux défis.

Les consultations avec le ministère du Genre et du Bien-être familial ont été utiles pour comprendre les éléments en place pour la protection des plus vulnérables contre les abus et l'exploitation, en particulier les femmes et les enfants. Les cadres en place constituent une base précieuse pour renforcer la protection des victimes potentielles de la traite. Lors de la visite d'un refuge, l'équipe MIEUX+ a pu faire le lien entre la théorie et la pratique et voir les efforts mis en place pour aider et protéger les victimes potentielles de la traite, dès leur identification comme telles.

Le PMO a souligné l'importance de travailler avec MIEUX+ pour ce projet. En apportant l'expertise et les pratiques de l'UE, des supports de formation appropriés seront développés pour renforcer les capacités du personnel en matière de lutte contre l'exploitation et la traite des êtres humains.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Les réunions et les sujets abordés avec les différentes parties prenantes ont donné à l'équipe MIEUX+ matière à réflexion sur les moyens de relever les défis existants. L'équipe et les experts MIEUX+ poursuivront l'étroite collaboration avec tous les acteurs impliqués pendant toute la durée de l'Action Maurice III.

Toutes les informations recueillies seront synthétisées dans un rapport final qui servira de base aux prochaines activités du projet, à savoir l'élaboration de procédures opérationnelles standardisées pour améliorer l'identification et l'orientation des victimes, les enquêtes et les poursuites dans les affaires de traite des êtres humains, ainsi que l'élaboration d'un programme de formation sur ces questions.

Restez à l'écoute pour plus d'informations !