Notre nouveau projet en Ouganda réunit des gouvernements locaux et des organisations de la société civile pour intégrer la migration dans la planification urbaine locale, à la lumière du développement et de l'urbanisation rapides du pays. Nous avons officiellement lancé l'action sur place avec nos partenaires, des représentant(e)s de l'UE et des expert(e)s de Finlande et de Suède.

Gestion de la migration au niveau local en Ouganda

L'Ouganda est le plus grand pays d'accueil de personnes réfugiées en Afrique, et l'un des trois plus grands pays d'accueil de personnes réfugiées au monde, en raison de sa proximité avec les pays voisins qui ont connu l'instabilité politique au cours des dernières décennies, et de ses mécanismes de protection des réfugiés généralement favorables. Plus de 1,5 million de ressortissants étrangers vivent en Ouganda, dont 80% sont des personnes réfugiées et des demandeurs(seus) d'asile. La sous-région du Nil occidental, où se trouvent les districts de Yumbe et de Nebbi, accueille plus de 60% personnes réfugiées et des demandeurs(seus) d'asile.

Outre la mise en œuvre de mécanismes favorables à la protection des réfugiés, l'Ouganda connaît également un développement important et une urbanisation rapide. La Banque mondiale estime que la population urbaine du pays sera passée de 6 millions en 2013 à 20 millions en 2040. Les villes ougandaises sont alors des moteurs essentiels du développement économique du pays. Les personnes migrantes, nationales et étrangères, pour qui l'exode rural est une stratégie de survie, sont de plus en plus attirés par les villes. D'où l'importance pour les centres urbains et les municipalités d'intégrer les questions de migration dans la planification du développement durable.

C'est dans ce contexte que MIEUX+ a reçu une demande conjointe du conseil municipal de Nebbi, du conseil municipal de Yumbe et de l'ONG Urban Afrikanischer Traum pour les aider à gérer efficacement la migration au niveau local. En créant des ponts entre les municipalités et les organisations de la société civile, nous espérons intégrer la migration dans la planification urbaine locale, à la lumière de la vision de développement et des ambitions de croissance de l'Ouganda.

Lancement du projet sur place

Nous avons donné le coup d'envoi du projet fin septembre 2022 lors d'un événement de lancement à Kampala avec plus de 35 participants. Des représentant(e)s des municipalités de Nebbi et Yumbe, de l'ONG Urban Afrikanischer Traum, de la délégation de l'UE et des expert(e)s MIEUX+ de Finlande et de Suède, du ministère de l'Intérieur de l'Ouganda, de la municipalité de Koboko, du ministère du Genre, du Travail et du Développement social, de l'Université Makerere, du PNUD, de Cities Alliance et d'autres organisations de la société civile ont planté le décor du projet en discutant 1) des besoins actuels, 2) de la pertinence du sujet et 3) de l'engagement et de la participation. Au cours de l'événement, il a été souligné l'importance d'adopter l'approche Team Europe dans le projet et d'échanger sur certaines pratiques prometteuses et les leçons apprises avec les pairs dans les États membres de l'UE. Grâce à l'expérience et aux connaissances des expert(e)s MIEUX+, les municipalités locales et les organisations de la société civile pourront améliorer leurs capacités à prendre en compte la migration dans leur planification urbaine.

Au cours de la mission sur place, nous avons rencontré le Commissaire à la migration et les Ministères du Genre, du Travail et du Développement social ainsi que des Terres, du Logement et du Développement urbain pour discuter de leurs principales priorités et de la manière dont l'Action en cours peut prendre en compte les aspects sociaux et de genre lors de l'intégration de la migration dans la planification urbaine locale.

Pour assurer la complémentarité avec les autres projets en cours, l'équipe et les expert(e)s ont mené des consultations avec le PNUD Ouganda et avec l'Alliance des villes, et ses membres, pour discuter des synergies et des activités conjointes dans le cadre de l'Action MIEUX+.

Pour Magda Ulceluse, l'un de nos expert(e)s impliqué(e)s dans le projet a confirmé que "la mission était essentielle pour notre compréhension du contexte local en Ouganda. Les rencontres avec les multiples parties prenantes, y compris nos partenaires locaux, nous ont permis de mieux saisir les dimensions sociales, économiques, culturelles et politiques entourant la question de la migration dans le pays, et leurs effets sur l'élaboration des politiques locales et nationales. Les consultations approfondies avec les maires de Yumbe et de Nebbi, en particulier, nous ont donné une meilleure idée des capacités et des besoins locaux auxquels cette action peut répondre."

Prochaines étapes

En faisant le point sur les consultations et les réunions en Ouganda, nous travaillerons avec des expert(e)s et des partenaires pour préparer des lignes directrices avec l'évaluation des capacités et des besoins de formation. Sur la base de ce document, des rapports d'évaluation seront ensuite produits pour les municipalités de Nebbi et de Yumbe. Enfin, un rapport contenant les principales recommandations sur l'intégration de la migration dans la planification urbaine locale résumera les principales conclusions des documents susmentionnés.