Les inscriptions sont ouvertes pour le webinaire intitulé « Migration et économie verte : de la vue d'ensemble aux partenariats concrets », qui aura lieu le 21 avril à 15 heures CET (heure de Bruxelles). Le webinaire présentera les opportunités pour les migrants et les membres de la diaspora de s'engager dans la transition vers l'économie verte, sur la base des recherches menées par la Facilité mondiale de l'UE pour la diaspora (EUDiF) et MIEUX+ et des activités de la Facilité de partenariat pour les migrations (MPF).

Le webinaire sera en anglais avec une interprétation en français et sera modéré par le personnel de l'ICMPD avec la participation de la Direction générale des partenariats internationaux de la Commission européenne (DG INTPA). La liste préliminaire des intervenants comprend :

  • Dr Stephen Adaween, professeur adjoint, Université de Groningue (Pays-Bas) et chercheur associé, Institut allemand de développement (Bonn, Allemagne)
  • Guillaume Quelin, Chef de projet Changement climatique, Groupe de Recherche et d'Echange Technologique (GRET)
  • Diana Stefanescu, Spécialiste de projet - Migration de main-d'œuvre, Fonds de partenariat pour les migrations

Explorer les liens entre migration et économie verte

Les personnes migrantes et la diaspora devraient être considérées comme des acteurs pertinents de l'économie verte. Dans leur rôle de moteurs de développement, d'entrepreneuriat et d'innovation, ils offrent un énorme potentiel à la transformation verte en Europe ainsi que dans les pays partenaires. EUDiF et MIEUX+ ont initié une recherche sur ces sujets en 2021 dans le but de mieux identifier les points d'entrée et les recommandations actionnables dirigées vers les parties prenantes clés telles que les institutions de l'UE, les pays partenaires, les communautés de diasporas/personnes migrantes, et le secteur privé et vont maintenant présenter quelques résultats préliminaires pendant le webinaire.

En 2021, MIEUX+ a coordonné le panel de haut niveau « Capital humain et mobilité au service de l'économie verte » lors des Journées européennes du développement et EUDiF a consacré le deuxième jour du Forum du futur au thème de la diaspora et de l'économie verte. Ces événements ont suscité d'autres projets de recherche.

Le prochain document de travail MIEUX+ analysera les principales tendances et les débats clés, dans le contexte du Green Deal dans l'Union européenne et dans l'Agenda 2030, avec ses liens possibles avec la mobilité de la main-d'œuvre/migration légale (partenariats de talents, partenariats de compétences, écologisation des emplois et des compétences, etc), en mettant en évidence les lacunes actuelles dans ces domaines politiques. Le document de travail propose plusieurs domaines de recherche à développer.

Le projet de recherche EUDiF a cherché à mieux comprendre l'engagement multiforme de la diaspora dans l'économie verte et à proposer des pistes concrètes d'engagement dans ce secteur tout en se concentrant sur le secteur de la gestion des déchets et des énergies renouvelables en Haïti, au Togo et au Vietnam. D'autres interventions d'assistance technique seront lancées en 2022 dans ce domaine.

En outre, la Facilité de partenariat pour les migrations (MPF) présentera un projet pilote entre les gouvernements de l'Espagne et du Maroc qu'elle finance depuis 2019. Ce projet pilote peut servir d'inspiration à d'autres EM de l'UE et pays partenaires pour collaborer à des partenariats de compétences dans les domaines de l'économie verte.

L'économie verte, une nouvelle stratégie de croissance

L'économie verte a été conceptualisée dans les années 1990 et inscrite à l'agenda international lors du Sommet de la Terre, Rio+20, en 2012. Elle est définie comme « une économie qui conduit à une amélioration du bien-être humain et de l'équité sociale tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux et la pénurie de ressources ». Par ailleurs, la mise en œuvre de l'accord de Paris sur le climat de 2015 est devenue un objectif majeur pour la Commission européenne. Le Green Deal adopté en 2019 place le climat et l'économie verte au cœur des priorités européennes, tant dans les politiques internes que dans les politiques externes de partenariat.

Aujourd'hui, ce concept se reflète dans les stratégies nationales de développement ainsi que dans une série de nouvelles propositions législatives et d'outils publiés en 2019 et 2020 inaugurant une nouvelle ère pour l'UE et les pays partenaires dans ces domaines. Par exemple, le nouvel agenda européen des compétences appelle à un changement de paradigme en matière de compétences et à l'amélioration des parcours juridiques et de l'adéquation des compétences entre l'UE et les autres régions du monde, tandis que les partenariats de l'UE en matière de talents serviront de cadre de coopération avec les pays partenaires pour stimuler la mobilité internationale de la main-d'œuvre.

Il est temps d'agir sur la migration et l'économie verte

En outre, la « double transformation », qui s'articule autour des transitions « verte » et « numérique », aura un impact considérable sur les marchés du travail, la demande de main-d'œuvre, la mobilité humaine et les compétences dans les années à venir. C'est précisément la raison pour laquelle il est opportun d'explorer les liens et les points d'entrée pour les décideurs politiques et les praticiens qui concevront les programmes et les stratégies, ainsi que pour les universitaires qui découvriront de nouveaux domaines de recherche. Rejoignez MIEUX+ et EUDiF pour le webinaire de 90 minutes en vous inscrivant en ligne et partagez le lien avec vos réseaux !