photo de groupe Kingston

L'Union européenne apporte son soutien à la présidence équatorienne du Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD) de 2019 à travers l’Initiative MIgration EU eXpertise (MIEUX), mise en œuvre par le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD), en accueillant l’atelier de deux jours « Tirer parti de la migration pour développer les zones rurales », les 14 et 15 août à Kingston, en Jamaïque. La deuxième d'une série de quatre ateliers régionaux précédant le Sommet de Quito en novembre rassemblera des représentants de milieux universitaires, de gouvernements aux échelles nationale et locale, d’organisations internationales et de la société civile pour échanger des expériences. 

La migration pour le développement rural en Amérique latine et aux Caraïbes

Dans de nombreux pays, les stratégies de développement ont eu tendance à se concentrer sur la prévention de l’exode rural et à limiter la migration vers les villes surpeuplées. Toutefois, alors que les moteurs existants – la pauvreté, la dégradation des sols, l'insécurité alimentaire et la discrimination – peuvent être aggravés par le changement climatique et la menace de miner davantage les moyens de subsistance qui dépendent dans une large mesure des ressources naturelles vulnérables aux sécheresses, aux inondations et à d’autres impacts environnementaux, les gouvernements devront de plus en plus envisager la mobilité humaine dans le cadre de stratégies de renforcement de la résilience rurale. Cet atelier à Kingston, en Jamaïque, examinera le rôle de la migration et des rapatriements de fonds dans la transformation des zones rurales, y compris son impact sur l'agriculture et les industries connexes, ainsi que les opportunités d'emploi locales et l'esprit d'entreprise en Amérique latine et aux Caraïbes (ALC). En outre, il explorera les options pour les responsables de l'élaboration des politiques aux niveaux national et local afin d'accroître les effets positifs et d'atténuer les effets négatifs.

La coopération interrégionale pour l'amélioration de la gouvernance des migrations à l’échelle internationale

L'atelier répond à l'une des priorités de la présidence équatorienne du FMMD d’engager avec les parties prenantes un dialogue significatif avant le Sommet de Quito. Un large éventail de parties prenantes – parmi lesquelles des représentants de gouvernements locaux et centraux, des milieux universitaires, de la société civile et d’organisations internationales – se réuniront afin de contribuer, par le biais de ces discussions, au soutien de documents pour la Table ronde 3.2 du Sommet « Tirer parti de la migration pour transformer et développer les zones rurales » du Programme du FMMD 2019. À travers l'échange d’expériences et de pratiques tirées d'Afrique, d'Asie, d'Europe et de l’ALC, l'atelier vise à explorer les moyens de renforcer les effets positifs et d’atténuer les effets négatifs de la migration et des envois de fonds pour encourager un changement social positif et renforcer la résilience pour les populations dans les zones rurales.

Comme l’a déclaré M. Oleg Chirita, Coordinateur de programme pour les Initiatives mondiales, ICMPD : « Dans le monde, l'urbanisation croissante et la concentration de l'activité économique dans les villes conduisent depuis des décennies des migrations internes des zones rurales vers les villes, posant ainsi un certain nombre de défis. Cependant, il existe un certain nombre d'exemples des quatre coins du monde qui prouvent que la migration et les envois de fonds peuvent s’avérer bénéfiques et contribuer au développement durable et à des sociétés résilientes ».

Le FMMD et la présidence équatorienne de 2019

Créé en 2007, le Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD) est un processus d’État informel et non contraignant, qui contribue au façonnement du débat mondial sur la migration et le développement. Actuellement à sa douzième édition, le Sommet du FMMD se tiendra durant la semaine du 18 au 22 novembre 2019 à Quito, en Équateur, sous le thème « Approches durables de la mobilité humaine : Défendre les droits, renforcer l’agence publique et promouvoir le développement au travers des partenariats et de l'action collective. »

La Présidence équatorienne du FMMD 2019 arrive à un moment très opportun pour la gouvernance de la migration mondiale, étant donné l'inclusion d'objectifs liés à la migration dans les 17 Objectifs de développement durable et l'adoption des deux pactes mondiaux sur les réfugiés (PCM) et sur les migrations sûres, ordonnées et régulières (PMM) en 2018. La Présidence tient à créer un terrain d'entente entre les gouvernements pouvant avoir des points de vue différents sur le PMM tout en explorant les complémentarités des deux Pactes mondiaux conformément aux engagements pris dans la Déclaration de New York de 2016.

Quatre ateliers régionaux se tiendront entre juillet et octobre 2019 impliquant des intervenants régionaux, dans le cadre d'un ensemble de priorités concrètes que la Présidence du FMMD 2019 a mis en place afin d’améliorer le processus du FMMD cette année et au-delà. Dans la lignée des thèmes des Tables rondes du 12e Sommet du FMMD, les ateliers régionaux seront axés sur : l'inclusion sociale et économique des migrants ; la migration, la transformation et le développement ruraux ; les voies juridiques ; et le rôle des villes dans la gouvernance des migrations.

MIEUX et le FMMD 2019

Conformément à l'un de ses principaux objectifs, MIEUX fournit une expertise et un soutien de contenu européens pertinents au gouvernement équatorien par rapport au processus du FMMD 2019. Plus précisément, MIEUX aide l'Équateur par l'organisation d'une série d'ateliers régionaux qui non seulement doivent contribuer directement aux Tables rondes thématiques du Sommet de Quito et aux documents de fond, mais qui font également office d’événements isolés faisant progresser le débat mondial sur la migration et le développement. Ciblant différentes parties prenantes, telles que des gouvernements locaux et centraux, des milieux universitaires, la société civile et des intervenants régionaux, cette série d'ateliers régionaux vise à établir un modèle régional orienté vers l'avenir qui pourrait servir aux futurs présidents du FMMD dans leurs régions respectives.

Informations de fond

Créé en 2007, le Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD) est un processus d’État informel et non contraignant, qui contribue au façonnement du débat mondial sur la migration et le développement. Il fournit un espace flexible et multipartite permettant aux gouvernements d’aborder les aspects multidimensionnels, les opportunités et les défis de la migration, du développement, ainsi que du lien entre ces deux domaines. Le processus du FMMD permet aux gouvernements – en partenariat avec la société civile, le secteur privé, le système des Nations unies et d’autres parties prenantes pertinentes – d'analyser et d’aborder des questions sensibles, de créer un consensus, de constituer des solutions innovantes, et de partager des politiques et des pratiques.

L’Initiative MIEUX (MIgration EU eXpertise) est un dispositif d’échange d’expertise entre pairs qui apporte son soutien aux pays partenaires et aux organisations régionales afin de mieux gérer la migration et la mobilité grâce à la mise à disposition sur demande d'une assistance personnalisée et rapide. Depuis 2009, plus de 100 pays partout dans le monde ont bénéficié des activités MIEUX de renforcement de capacité menées par plus de 400 experts en migration. MIEUX est une initiative conjointe financée par l’Union européenne et mise en œuvre par le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD).