M. Abdoulaye Fagaye Sissoko est l'un des deux experts qui participent à une Action en cours au Niger visant les jeunes migrants à travers des activités de sensibilisation liées aux dangers de la migration irrégulière, aux voies de migration légales et aux opportunités de réintégration. Il a partagé ses expériences personnelles sur les points semblables entre le Mali, son pays d'origin, et le Niger, ainsi que ses réflexions sur l'avenir de la coopération triangulaire et MIEUX.

En tant qu’expert régional, pouvez-vous nous dire brièvement quels sont les points semblables que vous avez remarqué entre le Niger et votre Pays, le Mali, sur la migration et la jeunesse ?

Dans le cadre de la migration et la jeunesse, il y a naturellement de grandes similitudes entre le Niger et le Mali, notamment au niveau de la proportion de jeunes qui sont candidats à l’émigration. Les motivations qui poussent les jeunes à émigrer sont aussi similaires; comme le chômage, la pauvreté, le sous-développement ainsi que l’envie du gain facile. Les itinéraires empruntés, à travers le désert ou la mer, se ressemblent aussi et les dangers sont les mêmes.

Il existe aussi la même détermination des Etats, ainsi que des partenaires de développement et financiers d’atténuer l’émigration des jeunes, qui a des conséquences négatives. Finalement, il y a dans les deux pays des structures de création et de promotion d’emploi pour dissuader les jeunes d’émigrer dans des pays tiers.


En tant que membre de l’équipe d’experts MIEUX et après cette expérience, comment envisagez-vous l’avenir de la coopération triangulaire dans le domaine du renforcement de capacités ?

J’envisage l’avenir sous de meilleurs auspices dans la mesure où c’est une expérience enrichissante, innovante et très captivante dans le domaine du renforcement de capacité.

Enrichissante, car elle permet le partage d’expériences entre pairs et entre pairs et bénéficiaires, couplé à une mise à niveau constante sur les sujets traités, gage d’un bon renforcement de capacités.

Innovante, puisque cette forme d’appui entre pairs Nord–Sud et entre pays de la région Sud –Sud demeure nouvelle dans les principes d’aide et d’appui classiques. Elle responsabilise les bénéficiaires qui se sentent valorisés au lieu d’être éduqués.

Captivante, car du début jusqu’à la fin, on reste attiré par la soif de savoir. Ce modèle de renforcement de capacité est aussi un défi à la fois pour les bénéficiaires, les experts et l’équipe MIEUX puisqu’il s’agit de travailler dans un environnement diversifié où les sensibilités entre l’Etat, les ONG, les jeunes doivent être gérées …

Est-ce que vous voudriez renouveler l’expérience MIEUX ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Certainement, je renouvellerais l’expérience MIEUX car elle est toujours ‘’mieux’’ dans le sens où elle offre toujours un partenariat gagnant-gagnant qui profite aux acteurs impliqués; tant les bénéficiaires que les experts comme elle rompt avec la dualité classique enseignants / enseignés.

En outre, c’est une expérience non contraignante pour les experts en termes de temps et de disponibilité car l’équipe MIEUX s’arrange toujours pour prendre connaissance de leur disponibilité pour proposer un agenda généralement très adapté aux différentes parties.

Renouveler une telle expérience avec d’autres entités ne ferait que renforcer mes propres capacités et m’assurer d’une certaine légitimité sur les questions migratoires. Ce serait toujours pour moi un accomplissement et un véritable tremplin pour ma carrière professionnelle dans le domaine de la migration.


M. Abdoulaye Fagaye Sissoko a fait partie d'une équipe de deux experts. L' autre membre de l'équipe, M. Pablo Rojas Coppari, a aussi partagé ses réflexions sur notre site (en anglais). 

MIEUX mobilise des experts de la migration d'États membres de l'UE et d'administrations de pays non membres de l'UE. Par conséquent, la réussite de MIEUX est largement attribuée à la participation et aux contributions des experts. Le succès de notre programme est largement attribué à leur participation et à leurs contributions. Près de 400 experts ont participé aux Actions et activités MIEUX depuis 2009, en aidant les pays partenaires et les organisations régionales à mieux gérer les migrations et la mobilité.

En savoir plus sur notre liste d'experts.