Actuellement dans sa 11e année, la Journée européenne contre la traite des êtres humains constitue une occasion de souligner le travail continu contre ce phénomène, considéré selon les standards internationaux comme une grave violation des droits de l'homme et une forme sévère de crime organisé. Actuellement, environ 20 % des projets en cours du programme MIEUX portent sur la lutte contre la traite des personnes à travers plusieurs volets de coopération.

Du développement de cursus de formation pour le personnel au niveau local ou national à la promotion de la coopération judiciaire au niveau interrégional, l'éventail des activités du programme MIEUX a un impact positif sur des institutions du monde entier. La liste ci-dessous présente quelques exemples d'actions de soutien que nous proposons à des pays partenaires :

EN ASIE

  1. Thaïlande : Assistance ciblée à des groupes vulnérables

Le Ministère du Développement social et de la Sécurité humaine souhaite améliorer les capacités et les compétences des autorités thaïlandaises à la fois pour prévenir la traite des personnes et pour offrir une assistance ciblée à ses victimes, conformément aux standards en matière de droits de l'Homme. En réponse à cette demande, le programme MIEUX va développer un programme complet de renforcement des capacités pour former les autorités thaïlandaises dans les domaines liés à la traite des personnes et à l'enfance ; à l'approche de la traite des personnes du point de vue du genre ; et à l'identification et au traitement du traumatisme psychosocial des victimes. 

  1. Timor oriental : Enquête sur la traite des personnes 

Le Service de migration du Ministère de l'Intérieur a sollicité le soutien du programme MIEUX pour améliorer les capacités des autorités publiques du Timor oriental à appliquer les bonnes pratiques et les standards internationaux en matière de lutte contre la traite des personnes et d'investigation dans les délits liés à la traite des personnes. MIEUX va développer un Manuel de formation sur l'investigation et la préparation des dossiers liés à la traite des personnes pour consultation générale, ainsi que des notes pratiques pouvant être utilisées au quotidien par le personnel opérationnel en service.

EN AMÉRIQUE LATINE ET CARAÏBES

  1. Pérou : Développement d'un cursus de formation sur la lutte contre le trafic illicite de migrants

Le Ministère de l'Intérieur du Pérou a sollicité l'assistance du programme MIEUX à trois occasions distinctes pour travailler sur des domaines liés à la migration irrégulière comme la traite des personnes et le trafic illicite de migrants. Actuellement, MIEUX soutient le Ministère en développant un ensemble de lignes directrices intersectorielles pour une approche institutionnelle et opérationnelle complète de la lutte contre le trafic illicite de migrants et en élaborant un cursus de formation sur mesure en matière de prévention, de protection et de réintégration des victimes de la traite des personnes, ainsi que de poursuites. 

  1. Amérique latine et Caraïbes (LAC) et UE : Amélioration de la coopération judiciaire interrégionale en matière de traite des personnes

22 pays d'Amérique latine et des Caraïbes, ainsi que l'Espagne, le Portugal et Andorre participent au Réseau latino-américain de coopération judiciaire internationale (IberRed). Le réseau a pour but d'optimiser les instruments d'assistance civile et juridique, ainsi que de renforcer la coopération entre les différents acteurs du secteur judiciaire.

 Suite à une demande des bureaux de « l'Association ibéro-américaine des procureurs publics » (AIAMP) membre d'IberRed, et en partenariat avec l'Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) et le programme d'« Action mondiale pour prévenir et combattre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants » (GLO.ACT), le programme MIEUX soutient IberRed pour l'élaboration d'une version révisée du « Protocole pour la coopération interinstitutionnelle en vue de renforcer l'investigation, l'attention et la protection des victimes de la traite des personnes au sein des bureaux des procureurs publics ibéro-américains »

EN AFRIQUE

  1. Ghana : Détection, investigation et signalement des victimes de la traite des personnes

 Le Service d'immigration du Ghana (SIG) a demandé de l'aide afin de renforcer les capacités et les connaissances des principales autorités mobilisées pour l'identification, le signalement et la prévention de la traite des personnes, notamment leurs agents de niveau subalterne ou moyen en poste aux points d'entrées et dans les quartiers généraux, ainsi que les fonctionnaires des services de police, du Ministère du Travail et du Ministère du Genre, de l'Enfance et de la Protection sociale.

Afin de répondre à cette demande, le programme MIEUX soutient le développement d'un module de formation sur la traite des personnes adoptant une approche centrée sur la victime et basée sur les droits de l'homme pouvant accueillir jusqu'à 40 agents et formateurs de niveau subalterne et moyen. 

AU VOISINAGE À L'EST ET AU SUD DE L'UE

  1. Jordanie : Soutien aux opérations au niveau local dans deux refuges pour victimes de la traite des personnes

Désireux d'améliorer les possibilités de réhabilitation et d'intégration ou de réintégration des victimes de la traite des personnes dans la société, le Ministère du Développement social a demandé l'aide de MIEUX pour élaborer des procédures opératoires standard pouvant toucher jusqu'à 40 employés en vue d'améliorer les opérations et les services de son personnel travaillant dans deux centres de protection des victimes de la traite des personnes à Amman. 

Pour plus d'informations :

MIEUX et GAMM

MIEUX est une initiative conjointe financée par l'Union européenne (UE) et mise en œuvre par le  Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD), dont les actions sont conçues selon les quatre piliers de l'Approche globale de la question des migrations et de la mobilité (GAMM), le second portant sur « la prévention et la réduction de la migration irrégulière et de la traite des personnes ».

 En tant que programme de développement des capacités, MIEUX soutient les efforts de l'UE pour lutter contre la traite des personnes en fournissant une assistance personnalisée aux institutions publiques d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et des Caraïbes, et du voisinage au sud et à l'est de l'UE en vue d'améliorer leurs compétences en matière de prévention, de protection et d'assistance aux victimes, ainsi que de poursuites.

Journée européenne contre la traite des êtres humains

La Commission européenne commémore les victimes de la traite des personnes chaque 18 octobre depuis 2007. L'objectif de la Journée européenne contre la traite des êtres humains est d'améliorer la sensibilisation au problème de la traite des personnes et d'augmenter les échanges d'informations, de connaissances et de meilleures pratiques entre les différents acteurs à l'œuvre dans ce domaine. Les présidences de l'UE, la Commission européenne et les États membres de l'UE organisent tous des activités pour marquer l'événement. Pour en savoir plus, consultez le  Site Web de l'UE sur la lutte contre la traite des personnes


En savoir plus sur nos actions en cours

En savoir plus sur nos domaines thématiques

En savoir plus sur les initiatives en cours de l'ICMPD en matière de traite des personnes