FMMD banner

L'Union européenne apporte son soutien à la présidence équatorienne du Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD) de 2019 à travers l’Initiative MIgration EU eXpertise (MIEUX), mise en œuvre par le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD). L'atelier régional de deux jours « Fournir des voies régulières, de la crise à la sécurité », coorganisé par l'ICMPD et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) les 19 et 20 septembre à Quito, en Équateur, est le troisième d'une série de quatre ateliers régionaux qui précèdent le Sommet de Quito en novembre, et réunira des représentants de milieux universitaires, de gouvernements aux échelles nationale et locale, d’organisations internationales et de la société civile pour échanger des expériences. 

Fournir des voies régulières et sûres pour les migrants en Amérique latine et aux Caraïbes

Plusieurs facteurs, allant des changements climatiques aux aspirations individuelles, provoquent des mouvements massifs mixtes de personnes de par le monde. Ces dernières années, les flux migratoires intrarégionaux ont augmenté à travers l'Amérique latine et les Caraïbes, avec une forte hausse d’individus et de groupes vulnérables en déplacement, transitant par divers pays ou s'établissant dans de nouveaux endroits. À cette période charnière, il est impératif de faire le point sur la gamme des options politiques et sur les mesures concrètes prises par les gouvernements d'Amérique latine et des Caraïbes pour faire face à ces situations et donner accès à la protection internationale ou à un statut juridique alternatif. Comme l'a déclaré l’ambassadeur Santiago Chávez Pareja, actuel président du processus du FMMD pour 2019, « la coordination entre les gouvernements et la coopération avec d'autres parties prenantes est un élément clé pour renforcer l’agence et la capacité des États à gérer les mouvements et à répondre aux besoins pressants sur la base du respect des obligations de protection internationale. »

La coopération interrégionale pour l'amélioration de la gouvernance des migrations à l’échelle internationale

L'atelier répond à la première priorité thématique de la présidence équatorienne du FMMD d’engager avec les parties prenantes régionales un dialogue significatif avant le sommet de Quito sur des approches novatrices et des enseignements tirés de la gestion de situations de mouvements mixtes tout en respectant et en protégeant la sécurité, la dignité et les droits (fondamentaux) des personnes en déplacement. Un large éventail de parties prenantes – parmi lesquelles des représentants de gouvernements locaux et centraux, des milieux universitaires, de la société civile et d’organisations internationales – se réuniront afin de contribuer, par le biais de ces discussions, au soutien de documents pour la Table ronde 1.1 du Sommet « Fournir des voies régulières, de la crise à la sécurité », coprésidée par les gouvernements du Mexique et du Nigéria et s’inscrivant dans le cadre du Programme du FMMD 2019.

À travers l'échange d'expériences et de pratiques, l'atelier permettra de faciliter le partage de mesures concrètes créées par les gouvernements et d'autres parties prenantes pour faire face aux situations de mouvements mixtes, faciliter le passage en toute sécurité des personnes fuyant des situations de crise, donner accès à l'asile ou à un statut juridique alternatif et analyser l'expérience acquise grâce à la réinstallation et aux solutions complémentaires. « Le fait que l'Équateur assure la présidence du FMMD 2019 est un jalon très important, en particulier parce que c'est la première fois qu'un pays d'Amérique du Sud occupe ce poste et que cet élément est très significatif à ce moment crucial. Nous faisons face à une crise de la migration régionale qui exige une réponse régionale. De la part de l'UE, nous avons déjà réussi à ajouter une enveloppe financière de plus de 130 millions d'euros et il y a quelques jours, notre Haut Représentant a annoncé une nouvelle aide de 30 millions d'euros. Tout ceci est un signe de notre engagement à continuer à appuyer les efforts des pays hôtes et de leurs autorités locales pour fournir de l'emploi, l'entrepreneuriat et un logement décent pour les réfugiés, les migrants, les rapatriés et les communautés d'accueil. Nous allons également lutter contre la xénophobie et toutes les formes d'exploitation et de traite des êtres humains. Nous avons une responsabilité mondiale vis-à-vis de la population dans la mobilité humaine et les pays d'accueil. Dans ce cadre, l'atelier représente l'intérêt que nous avons à faire face à cette crise migratoire dans son ensemble d’une façon plus forte et plus efficace », a déclaré Marianne Van Steen, ambassadrice de l'Union européenne en Équateur.

Cet atelier sera l'occasion d'examiner les bonnes pratiques abordant les défis et opportunités liés à la documentation et l'identification, les procédures d’accueil, y compris pour des groupes en situation de vulnérabilité, l'accès au refuge et aux services de santé, et la recherche de la famille et la réunification familiale.

Comme l'a déclaré M. Oleg Chirita, Coordinateur de programme pour les Initiatives mondiales, ICMPD : « Défendre et protéger la sécurité, la dignité et les droits fondamentaux des migrants nécessite une forte coordination et volonté de la part des gouvernements et d'autres acteurs. Nous sommes ravis de soutenir le Président du FMMD dans l’organisation de cet événement pour exposer le large éventail de réponses créées, pilotées et adaptées par les gouvernements à travers l'Amérique latine et les Caraïbes et au-delà. »

Le FMMD et la présidence équatorienne de 2019

Créé en 2007, le Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD) est un processus d’État informel et non contraignant, qui contribue au façonnement du débat mondial sur la migration et le développement. Actuellement à sa douzième édition, le Sommet du FMMD se tiendra durant la semaine du 18 au 22 novembre 2019 à Quito, en Équateur, sous le thème « Approches durables de la mobilité humaine : Défendre les droits, renforcer l’agence publique et promouvoir le développement au travers des partenariats et de l'action collective. »

La Présidence équatorienne du FMMD 2019 arrive à un moment très opportun pour la gouvernance de la migration mondiale, étant donné l'inclusion d'objectifs liés à la migration dans les 17 Objectifs de développement durable et l'adoption des deux pactes mondiaux sur les réfugiés (PCM) et sur les migrations sûres, ordonnées et régulières (PMM) en 2018. La Présidence tient à créer un terrain d'entente entre les gouvernements pouvant avoir des points de vue différents sur le PMM tout en explorant les complémentarités des deux Pactes mondiaux conformément aux engagements pris dans la Déclaration de New York de 2016.

Quatre ateliers régionaux se tiendront entre juillet et octobre 2019 impliquant des intervenants régionaux, dans le cadre d'un ensemble de priorités concrètes que la Présidence du FMMD 2019 a mis en place afin d’améliorer le processus du FMMD cette année et au-delà. Dans la lignée des thèmes des Tables rondes du 12e Sommet du FMMD, les ateliers régionaux seront axés sur : l'inclusion sociale et économique des migrants ; la migration, la transformation et le développement ruraux ; les voies juridiques ; et le rôle des villes dans la gouvernance des migrations.

MIEUX et le FMMD 2019

Conformément à l'un de ses principaux objectifs, MIEUX fournit une expertise et un soutien de contenu européens pertinents au gouvernement équatorien par rapport au processus du FMMD 2019. Plus précisément, MIEUX aide l'Équateur par l'organisation d'une série d'ateliers régionaux qui non seulement doivent contribuer directement aux Tables rondes thématiques du Sommet de Quito et aux documents de fond, mais qui font également office d’événements isolés faisant progresser le débat mondial sur la migration et le développement. Ciblant différentes parties prenantes, telles que des gouvernements locaux et centraux, des milieux universitaires, la société civile et des intervenants régionaux, cette série d'ateliers régionaux vise à établir un modèle régional orienté vers l'avenir qui pourrait servir aux futurs présidents du FMMD dans leurs régions respectives.

Informations de fond

Créé en 2007, le Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD) est un processus d’État informel et non contraignant, qui contribue au façonnement du débat mondial sur la migration et le développement. Il fournit un espace flexible et multipartite permettant aux gouvernements d’aborder les aspects multidimensionnels, les opportunités et les défis de la migration, du développement, ainsi que du lien entre ces deux domaines. Le processus du FMMD permet aux gouvernements – en partenariat avec la société civile, le secteur privé, le système des Nations unies et d’autres parties prenantes pertinentes – d'analyser et d’aborder des questions sensibles, de créer un consensus, de constituer des solutions innovantes, et de partager des politiques et des pratiques.

L’Initiative MIEUX (MIgration EU eXpertise) est un dispositif d’échange d’expertise entre pairs qui apporte son soutien aux pays partenaires et aux organisations régionales afin de mieux gérer la migration et la mobilité grâce à la mise à disposition sur demande d'une assistance personnalisée et rapide. Depuis 2009, plus de 100 pays partout dans le monde ont bénéficié des activités MIEUX de renforcement de capacité menées par plus de 400 experts en migration. MIEUX est une initiative conjointe financée par l’Union européenne et mise en œuvre par le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD).