quote from Alfred Woeger

Dans cette nouvelle édition des Réflexions MIEUX, Alfred évoque pour nous son expérience dans la région d' Amérique latine et Caraïbes (ALC) et nous donne un aperçu des activités prévues en 2019.

Nouvelle année, nouveau Responsable du Programme

À partir du 1 janvier 2019, Alfred Woeger est devenu Chargé de projet MIEUX. Au cours de ses trois années en tant que Coordinateur régional pour l’Amérique latine et les Caraïbes (LAC), Alfred a géré des demandes chaque jour plus nombreuses qui font aujourd’hui de la région LAC la deuxième région du monde en termes d’activités MIEUX (36% de toutes les activités pour la seule année 2018). M. Oleg Chirita reste le Coordinateur général pour les initiatives mondiales et le responsable du programme MIEUX et du Programme de Partenariats pour la mobilité. Dans cette nouvelle édition des Réflexions MIEUX, Alfred évoque pour nous son expérience dans la région LAC et nous donne un aperçu des activités prévues en 2019.

Qu'y a-t-il de remarquable selon vous dans la manière dont les autorités de la région ALC abordent les migrations et l'asile ?

Il y aurait beaucoup à dire mais il y a un point que j’ai toujours trouvé particulièrement intéressant, c’est l’approche singulière de l’Amérique latine en matière de protection des demandeurs d’asile. S’appuyant sur la Convention de Genève et ses Protocoles de 1967, 14 pays latino-américains ont élargi la définition du concept de réfugié en signant en 1984 la Déclaration de Carthagène ; un instrument régional qui stipule que toute personne menacée par des violations massives des droits humains peut prétendre au statut de réfugié. 

Respecter cet engagement régional plus ambitieux en matière de protection des droits humains est remarquable, a fortiori alors que la montée des conflits et de la violence dans certains pays de la région a contribué à l’augmentation significative du nombre de personnes en besoin de protection internationale.

Quel est le projet qui vous tient particulièrement à cœur dans l'année MIEUX 2019 ?

En 2019, nous poursuivrons le travail d’analyse entamé en 2018 dans le cadre des ateliers régionaux de partage des connaissances qui ont été organisés pour célébrer les 10 ans d’opérations MIEUX. Ces rendez-vous nous ont permis de réunir les points focaux de tous nos pays partenaires dans chaque région et d’engager une réflexion collective sur les réalisations du programme tout en faisant l’inventaire des bonnes pratiques que l’initiative a permis d’instaurer. Ces ateliers nous ont aussi permis d’identifier plusieurs domaines d’assistance à renforcer dans le futur. Cette année, je suis impatient de rassembler toutes ces données dans la publication qui marquera la clôture de la première décennie de MIEUX et de partager ces bonnes pratiques et recommandations avec nos principales parties prenantes.

Quel aura été pour vous le temps fort de l'année 2018 ?

L’année dernière, MIEUX a accompli de grandes choses dans de nombreux pays de la région. Pour moi, l’un des temps forts aura été sans conteste la participation accrue des instituts, départements et établissements universitaires nationaux dans nos activités de renforcement des capacités et de formation. Leur implication active multiplie nos chances de voir s’instaurer des pratiques durables sur le long terme au-delà du délai restreint imparti par nos Actions. L’autre point clé que j’épinglerai en citant en exemple les Actions au Costa Rica et au Pérou est le rôle des experts dans le renforcement de la collaboration avec les autorités locales, notamment dans les régions frontalières.

Enfin, sur un plan plus personnel, mon retour à la mission d’ICMPD à Bruxelles fin décembre et cette nouvelle fonction de Chargé de projet auront aussi été un moment phare de 2018. J’apporte avec moi le souvenir de tous ces gens avec lesquels j’ai travaillé pendant ces quatre années en Amérique latine et qui, pour beaucoup, sont aujourd’hui devenus des amis.

 


 Informations additionnelles

Toutes les Actions en Amérique latine et Caraïbes